Fermer X

LE CHU DE TANGER
LA CONFRONTATION À UN PROGRAMME COMPLEXE

GROUPEMENT ARCHITECTES
H+E ARCHITECTURE
DIETMAR FEICHTINGER

L’hôpital est un programme parmi les plus complexes auquel est confronté un architecte. Pendant longtemps, ce sont de véritables spécialistes, appelés de façon presque automatique dans les concours, qui emportaient la mise. Le récent concours du CHU de Tanger, apporte la preuve que tout est possible à certaines conditions…

Une documentation très fournie a été nécessaire avant de se lancer dans un projet qui était le premier du genre pour cette jeune équipe. Mais au préalable, la première question qui vient à l’esprit est de savoir comment a-t-on accès à un concours de cette envergure ? C’est le bureau d’études Oger International, spécialisé notamment dans les hôpitaux, qui est à l’origine du groupement de l’équipe marocaine et de l’agence de Dietmar Feichtinger, d’origine autrichienne, basé à Paris et lauréat notamment du prix Mies van der Rohe pour le CHU de Vienne. Précisons que Houda Aourarhi est une ancienne de Oger International. C’est donc en connaissance de cause que le bureau d’études a développé son initiative… Forte d’un soutien de poids, l’équipe marocaine a pu faire sa place et affirmer sa crédibilité au fur et à mesure de l’élaboration du projet. En effet, les deux partis ont travaillé de concert dans le travail de conception, appuyés par l’architecte spécialisé d’Oger International. De leur côté, H+E ont recruté deux architectes à Paris pour assurer une interface constante entre les deux équipes de conception. « Le groupement des agences Handis et Empreinte nous a permis de totaliser une trentaine d’architectes et de faire le poids face à une agence internationale ».

«
La topographie permet de dominer
les richesses paysagères et d’offrir une lecture panoramique.
Le nouveau CHU de Tanger s’insère
ainsi dans la douceur du paysage, il en reprend les courbes
et s’adapte au terrain, à la déclivité d’une pente
qui devient un atout pour définir les accès
et situer les fonctions.
»
«
C’est ce schéma fonctionnel
extrêmement complexe
à gérer qui sert de point
de départ au concept du projet
et non l’inverse
»
«
La complexité d’un hôpital
réside dans le fait,
selon le modèle francophone,
de rassembler plusieurs spécialités
dans un même bâtiment.
»
«
intervenir dans le contexte
de la médina suppose
des pré-requis
et une connaissance
approfondie de son histoire,
son architecture, ses matériaux
et la philosophie qui la régit.
»

 

Pour lire la suite, abonnez vous ici !