Fermer X

L’HABITAT MENAÇANT RUINE

5

Menaçant ruine. Nous savons ce que signifie menacer de tomber en ruine. Nous attendons que cela tombe en ruine. Nous déplorons unanimement que cela soit tombé en ruine. Nous cherchons un coupable, une tête à couper.

Le temps traverse ce fait prévisible du fait de son appellation. Le temps est mal géré et les ressources mal déployées. Je crois en la réforme car elle s’installe dans le temps, mais ce fameux temps est traître car il justifie tous les excès de mauvaise gouvernance. Safi, Casablanca, Fès, Meknès, toute une région du Sud marocain et d’autres cas certainement passés sous silence, par peur, par ignorance ou tout simplement par insouciance …

Tous des faits dits «divers» à cumuler aux précédents et aux oubliés du temps, ou de nouvelles raisons d’assumer les responsabilités d’un tel fléau urbain.

Le coupable est schizophrène. Tantôt il est humain, tantôt il est valeur dépourvue de citoyenneté. Volonté non citoyenne de réduire le coût de construction, corruption, élus locaux volontairement passifs ou gourmands, des lois qui ne sont pas suffisamment abouties, ou des moyens qui ne sont mis à la disposition du citoyen au revenu limité, ne pouvant pas assumer financièrement la rénovation de son logement.

Pour comprendre les raisons qui poussent un citoyen à mettre sa vie ainsi que celle de ses voisins en danger, il faut situer la catégorie sociale à laquelle il appartient, en déduire son niveau de vie et le rapporter à l’investissement fait dans l’immobilier qu’il occupe.

En faisant preuve de bonne foi, il faudrait orienter l’action dans ce sens, agir sur le menaçant ruine qui existe déjà mais surtout anticiper sur celui à venir.

Si la création d’une agence nationale de rénovation urbaine est pour le moment considérée comme onéreuse, il n’en reste pas moins que

les actions qu’elle est supposée mener doivent être envisagées sérieusement.

Tout d’abord, il s’agira de renforcer la réglementation en la matière. Le projet de loi à ce sujet n’a toujours pas pris sa forme finale. Il est en délibération entre les différents départements concernés, et vise notamment à définir les responsabilités de chaque acteur lors de l’intervention sur le tissu menaçant ruine, qu’il s’agisse de patrimoine médinal ou de «simples» habitations, situées pour la plupart dans des quartiers non réglementaires. Il engage la responsabilité des propriétaires qui doivent entretenir leurs bâtiments et définit les modalités d’intervention selon le cas. Les opérations de rénovation urbaine seront donc encadrées par une réglementation, et cela n’est plus qu’une question de temps. Ou du moins, nous l’espérons.

Dans une suite logique de la mise en place de cette réglementation, et par là la question de la création de cette agence de rénovation urbaine, il s’agit surtout de définir les modalités de sa mise en œuvre, notamment à travers un accompagnement social et financier nécessaire, qui suivra une attribution inéluctable d’un plus grand pouvoir à l’administration, afin que celle-ci puisse agir en cas de détection de menace, sans être bloquée par une procédure lourde.

En effet, le problème majeur de toutes les lois et réglementations est leur application concrète sur le terrain. À cela s’ajoute la question centrale de la responsabilité et de l’éthique citoyenne dans le processus de résolution d’un problème aussi capital, qui engage des vies humaines.

Les moyens financiers à mettre à la disposition du relogement des familles dont le toit menace de tomber, et de la rénovation urbaine lorsque celle-ci est possible, sont limités dans la mesure où lors du recensement des habitations menacées, les autorités locales doivent faire preuve de bonne foi et rester fidèles à la réalité, afin d’en circonscrire le budget et par là de faire aboutir cette opération.

La résolution de cette problématique urbaine engage les citoyens, les élus locaux et l’administration qui en a la charge et ce, à différents niveaux d’intervention. Son aboutissement est tributaire du niveau d’éthique et de responsabilité de toute une société, qui devra faire preuve de solidarité et d’honnêteté, afin d’évoluer en limitant les drames qui fragilisent sa propre cohésion.

En Kiosque

Evénements