Fermer X

MEDERSAT.COM,
DÉVELOPPEMENT HUMAIN ET CONSTRUCTION DURABLE EN AFRIQUE

Sans-titre-NB

INTERVIEW
DR LEÏLA MEZIAN BENJELLOUN

Œuvre sociétale nationale et pérenne, initiée et accompagnée par sa Présidente Docteur Leïla Mezian Benjelloun, la Fondation BMCE Bank étend son action en Afrique subsaharienne pour contribuer au développement local et encourager un retour aux ressources constructives locales.

Architecture du Maroc
Quelles sont les clefs du succès de l’engagement de la Fondation BMCE BANK ? Quelle est la contribution, autre que financière, de BMCE BANK à ce succès ?

Dr Leïla Mezian Benjelloun
C’est un engagement sociétal, d’envergure nationale, qui n’est que la traduction dans les faits du principe de la responsabilité sociale de BMCE BANK à travers sa fondation. 4% du résultat brut d’exploitation de BMCE Bank sont alloués à sa fondation. L’investissement consenti, à date d’aujourd’hui, pour le programme Medersat.com depuis sa création, représente 750 millions de dirhams, soit près de 75 millions de dollars.

La Fondation BMCE-BANK a souhaité institutionnaliser son action citoyenne. La banque a fait le choix de s’engager durablement dans un projet structurant. Depuis 2000, elle a pour mission de construire et d’équiper des écoles communautaires rurales à travers le programme des « écoles Medersat.com ». Si le taux d’analphabétisme avoisinait 55% à l’époque – il atteindrait aujourd’hui 32%, après les campagnes menées – il reste malheureusement d’actualité. C’est pour contribuer à

juguler cette carence que Medersat.com a été mis en place. Dix huit ans après, la Fondation BMCE-Bank affiche des résultats réels : 66 écoles, 62 au Maroc dans les 12 régions nationales et 5 en Afrique.

La démarche de la Fondation BMCE Bank s’inscrit dans une vision globale et cohérente qui met en relation l’éducation et le développement durable. Elle constitue la matrice du programme Medersat.com qui a réussi à mettre en place un concept pédagogique novateur, à assurer l’accès des citoyens aux infrastructures de base, à améliorer les conditions socio-économiques des habitants dans la perspective de les rendre plus autonomes et responsables de leur avenir et enfin de créer une véritable dynamique de développement social.

AM
Comment se noue le dialogue avec les parties prenantes et comment les impacts sont-ils mesurés ?

LMB
La Fondation a fait le choix d’implanter ses 62 unités scolaires dans des zones fortement enclavées. Les implantations visent également à insuffler un renouveau d’activité susceptible d’arrimer les villages à la dynamique de modernité. Il s’agit d’une école et en même temps d’un centre de développement à travers l’adduction d’eau, le raccordement à l’électricité, une piste ou une route goudronnée.  En agissant sur le cadre de vie, elles visent à favoriser le développement local. L’implication des parties prenantes en amont peut également expliquer le succès du projet. Chaque école est créée après l’accord du comité villageois qui lui affecte un terrain. Ce comité dit de gestion locale est également partie prenante dans la gouvernance du projet. Inscrites dans une vision démocratique du savoir, les écoles sont ouvertes à tous après les heures de cours et s’offrent dans les villages comme des espaces de savoir partagés, ouverts et accessibles à tous.

La Fondation
BMCE-BANK a souhaité institutionnaliser
son action citoyenne.
La banque a fait
le choix de s’engager durablement dans
un projet structurant.
Depuis 2000, elle a pour mission
de construire et d’équiper des écoles
communautaires rurales
à travers le programme des « écoles
Medersat.com ».

En Kiosque

Evénements