Fermer X

MAISON DE LA MATERNITÉ,
UNE CONSTRUCTION BIO- CLIMATIQUE CONTEMPORAINE TISSINT, COMMUNE RURALE / PROVINCE DE TATA

DSC_3404

ARCHITECTE
SALIMA NAJI

Ce projet dont Salima Naji expose dans le détail la démarche et les choix constructifs résume le subtil jeu entre la tradition et les acquis contemporains, entre une approche résolument bioclimatique et l’appui éventuel d’équipements modernes, entre le respect d’un cahier des charges technique et la préoccupation du confort et de l’accueil des usagers…

Dans une parcelle toute en longueur, le projet se déploie en deux entités liées à la maternité plus ancienne. Un couloir les relie sans que les deux bâtiments ne soient accolés pour éviter tout transfert de chaleur. Le nouvel ensemble comprend une salle destinée à l’accouchement et un espace de convalescence pour le repos. Entre les deux espaces, a été garanti un lieu pour l’accueil des proches sans troubler le repos des patientes.
L’espace de convalescence possède son propre accès aux jardins, où tous les palmiers ont été conservés (et trois déplacés) pour créer une fraîcheur depuis l’arrière du bâtiment. Il ne condamne pas l’accès au fond de la parcelle pour une extension future.

Distribuer les espaces sans sacrifier la possibilité d’une extension future

La porte d’entrée, sorte de bouche tout en longueur, fait référence aux portes régionales en saillie. Elle prépare l’accueil en un rafraichissement premier permis par la largeur des murs, la hauteur assez basse sous plafond et l’épaisseur du matériau terre. Elle débouche sur une petite salle d’attente de forme organique circulaire, aux lignes douces, sorte de matrice toute en rondeur, perceptible depuis l’extérieur. Les espaces d’administration sont situés autour de la porte d’entrée, créant une limite symbolique entre ces espaces d’administration et les espaces d’accouchement ou de convalescence pour protéger les patientes autour de l’heureuse naissance.

«
La porte d’entrée, sorte
de bouche tout en longueur,
fait référence aux portes
régionales en saillie.
Elle prépare l’accueil en
un rafraichissement premier
permis par la largeur
des murs, la hauteur
assez basse sous plafond
et l’épaisseur du matériau terre.
»

«
L’espace a été conçu pour faire
bénéficier à l’accouchée,
à côté des salles plus cliniques et lisses
destinées à l’accouchement,
d’un lieu réservé à la récupération.
La douceur de la terre est réputée bénéfique
grâce à la fraicheur consentie
par ce matériau allié ici
au dispositif climatique.
»

En Kiosque

Evénements