Fermer X

FEU RACHID JOUNDY : L’ARCHITECTURE COMME ENGAGEMENT

Feu Rachid Joundy en famille, à Marrakech, quelques semaines à peine avant sa disparition (à droite)

Feu Rachid Joundy en famille, . Marrakech, quelques semaines . peine avant sa disparition (. droite)

Le 8 novembre 2016 disparaissait dans des circonstances douloureuses l’architecte Feu Rachid Joundy laissant derrière lui une œuvre empreinte de sensibilité révélant son attrait pour une vision « protéiforme » de l’architecture, qu’il pratiquait avec autant de passion que d’engagement. AM lui rend hommage ici, à travers la publication de quelques uns de ces projets, parmi ceux qui lui tenaient le plus à cœur…

 

Témoignage de Najib Sebti,
Architecte

« Au nom de beaucoup de mes consoeurs et confrères, je rends hommage à un homme qui a dédié sa vie à l’architecture et l’un des piliers de la profession dans notre pays : Feu l’architecte Rachid Joundy. D’une sensibilité extrême, il conviendrait de souligner son excellente maîtrise d’œuvre et sa grande humilité, qui lui faisaient imaginer des espaces de vie débordant de générosité et d’humanité ».


Rachid Joundy

Né à Fès en 1938, Rachid Joundy est diplômé de l’école spéciale d’architecture de Paris (DESA).
Ainé des cinq enfants de Ahmed Joundy Alami, homme politique et industriel marocain, Rachid Joundy a baigné dés son jeune âge dans un milieu où l’engagement était une propension naturelle. Aussi, s’est-il senti très tôt attiré par un métier susceptible de contribuer au développement d’un pays qui se voulait nouveau, où tout était à réinventer. C’est ainsi qu’en 1967, et après avoir achevé avec succès son cursus à l’école spéciale d’architecture de Paris (DESA), il choisit de retourner à sa terre natale pour y débuter une carrière en tant qu’inspecteur de l’urbanisme, avant de fonder sa propre agence, au Bd des FAR à Casablanca avec Aimé Kakon, puis en 1972 en face du tween center, à l’angle Bd Zerktouni et Moussa Bnou Noussair, enfin et en dernier lieu au Bd Abdelmoumen et rue Pasquier. Rachid Joundy fait partie de la première génération d’architectes après l’indépendance, qui a contribué à l’édification d’un Maroc au nouveau visage. Sa carrière très riche se distingue par un nombre considérable de projets structurants conçus pour le compte de maîtres d’ouvrages publics, dans les domaines de la santé, du travail, de la formation professionnelle, de l’éducation, de la justice, de la jeunesse et des sports, du tourisme, de la défense, du commerce et de l’industrie. Outre sa carrière d’architecte, Feu Rachid Joundy a participé à la formation sur le terrain de nombreux architectes marocains, en plus de sa contribution à plusieurs œuvres caritatives, par le biais d’associations ou de fondations.


«
D’une sensibilité extrême,
il conviendrait de souligner son excellente
maîtrise d’œuvre et sa grande humilité,
qui lui faisaient imaginer des espaces
de vie débordant de générosité
et d’humanité ».
»

 

Principaux projets (autres que pour les particuliers : villas et immeubles)
– L’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises (I.S.C.A.E).
– L’École de la marine marchande, route d’El Jadida
– L’Hôpital Mohammed V
– Le Centre Pédagogique Régional (CPR) de Marrakech
– L’École normale supérieur de Marrakech
– L’Institut Marocaine d’emballage et de conditionnement (IMEC)
– Le Tribunal de première instance de Casablanca (Extension)
– La Mosquée et l’institut islamique, à la cité djemaa (sbata), Casablanca
– La clinique Ghandi et la clinique du Cœur, Boulevard Ghandi, Casablanca
– Plusieurs agences Banque Populaire à travers le Maroc
– Centres de formation professionnelle hôtelière :
– Casablanca
– Mohammedia
– Benslimane
– Fès
– Centre de formation professionnelle pour le ministère du travail :
– Berrechid
– Settat
– Khouribga
– Kasbattadla
– El jadida
– Centres d’accueil
– Centre d’accueil d’Agadir, foyer féminin d’Agadir
– Centre d’accueil Hay Mohammadi
– Maison des jeunes hay Mohammadi
– Centre d’accueil Bourgogne
– Projets sportifs : Club wydad (WAC), Stade de bourgogne
– Lycées techniques
– El jadida
– Safi
– Lycées et collèges : Sidi al khadir, Chawki, Zerktouni etc…

 

 

 

Pour lire la suite, abonnez vous ici !

En Kiosque

Evénements