Fermer X

FEMME ET ARCHITECTE

Back-Cover

Les femmes diplômées des grandes écoles d’architecture sont beaucoup plus nombreuses que les hommes. Paradoxalement, ceci ne se traduit pas par une participation importante dans ce secteur. Malgré quelques signes encourageants lors des dernières élections de l’Ordre national, l’absence des femmes dans les postes de responsabilités persiste. Faut-il créer de nouveaux modèles d’enseignement adaptés au monde arabe, pour qu’une génération plus ambitieuse accède à des postes de responsabilité ? Ou attendre que les changements sociaux deviennent inclusifs, équitables en matière de genre ? Cela risque de prendre du temps et si l’on veut y prendre part, les médias devront être plus énergiques. Pour montrer pourquoi la représentation féminine dans l’entrepreneuriat est bénéfique. Quels sont les avantages liés à la diversité des genres, à la performance économique qui en découle. Pourquoi l’engagement, la fidélité, la résistance aux crises font partie de l’ADN féminin. Si d’aucuns préfèrent ignorer le problème en arguant qu’au niveau professionnel, il n’y a pas de distinguo, je dirais qu’au Maroc, certaines entreprises familiales prospèrent grâce aux femmes. Que dès qu’elles sont dotées de compétences, elles réussissent à faire atteindre aux entreprises un potentiel commercial et un rayonnement qui s’adaptent à l’économie mondiale.

AM a voulu réaliser ce numéro après la rencontre du 23 mars qui a eu un franc succès. Elle s’engage ainsi à faire progresser la parité des genres en publiant des projets féminins. Cette stratégie à long terme ne cherche pas à créer des frontières entre masculin et féminin mais à rééquilibrer les règles du jeu. Sachant que la situation professionnelle des femmes architectes est difficile et que les réussites méritent d’être révélées pour servir de modèle. Cette démarche fait œuvre utile. En effet, les premières femmes diplômées au Maroc ont dû affronter des contraintes qui les ont forcées à se faire discrètes. Dans ce milieu masculin, elles ont préféré trouver des subterfuges au détriment de la reconnaissance de leur travail. Aujourd’hui, un relatif apaisement est perceptible grâce aux nombreuses jeunes architectes qui s’épanouissent aussi bien sur le plan personnel que professionnel, sans résignation.

Mes chères consœurs, sortez de l’anonymat ! Montrez vos projets ! Dévoilez vos réussites sans façons, dans vos différences. La revue AM est là pour vous accueillir autant que celles que vous découvrirez dans cette livraison comme Jamila El Hemam, Assia Lamzah, Yasmina Sbihi, Myriam Soussan ou encore la prodigieuse Salima Naji.