Fermer X

ESPACES MEDICAUX

admin-ajax

« L’hôpital doit fonctionner comme une machine à guérir »
Michel Foucault

Lorsque l’on parle de structures de santé, on entend souvent les mots, surchargé, attente, manque d’organisation, de transparence et de convivialité et bien d’autres critiques, alors même que les hôpitaux dispensent en général des soins performants. La plupart des structures de santé de notre pays ont été construites depuis une quarantaine d’années. Leur organisation ne distingue pas les flux internes (soignants – soignés) des flux externes (visiteurs – logistiques). Ce modèle qui a répondu aux attentes d’une époque révolue, est devenu obsolète.

Le facteur humain prend dorénavant une part importante et modifie les paradigmes dans les milieux de soin, notamment dans son mode de conception. Les architectes, les ingénieurs et les designers ont adopté les concepts « de soin axés sur la personne » et « d’édifice qui soigne ». Les univers stériles, froids, impersonnels et purement techniques d’autrefois, se transforment en espaces chaleureux, accueillants, conviviaux qui prennent part au processus de guérison. Pour cela, la conception et la réalisation seront l’ouvrage commun de compétences complémentaires. Les équipes médicales, la programmation fonctionnelle, la programmation technique, les études techniques, les études architecturales, les études économiques, les exigences environnementales et de coresponsabilité, les nouvelles technologies, le système d’information et de communication, les relations humaines sont autant de préoccupations à conjuguer au préalable de la démarche conceptuelle. En effet, un établissement de santé doit obligatoirement prendre en compte trois facteurs : les facteurs médicaux dans leurs évolutions, les facteurs sociétaux dans ses valeurs et comportements et les facteurs techniques adaptés aux spécificités et aux découvertes. Il est donc légitime de se questionner sur nos futurs d’hôpitaux pour savoir s’ils répondent aux besoins des utilisateurs, de la réglementation, des normes marocaines, voire internationales, de s’inquiéter des programmations adaptées à notre contexte, de comprendre comment concilier entre fonctionnalité, convivialité, esthétique et facteurs économiques.

C’est ainsi que l’adéquation entre le personnel et la qualité de prise en charge pourra se mettre au service de l’hôpital de demain. L’introduction de nouveaux investisseurs influe sur la programmation et représente un défi passionnant pour les réalisations à venir qui évoluent avec leur temps.

Docteur Tayeb Mekouar
Chirurgien vasculaire
Rédacteur en chef invité de AM

Banier-AM-copie

En Kiosque

Evénements