Fermer X

ARCHITECTURES EN DÉRIVE

HD2A3651

Photographier cette Kasbah ne répondait pas à un désir de prendre le pas sur ses paramètres purement monumentaux, prendre en aparté ce qui constitue un premier regard global, bien au contraire la nécessité s’est imposée par la matière du hasard provoquée par le pas qui foule, arpente. C’est ce que nous révèle cette série surprenante signée Françoise Benomar.

Ruines de tous les instants, les kasbahs s’accrochent désespérément à notre patrimoine comme des pans de fortifications entêtées, s’affichant encore pour faire chanter des pas sourds, architectures du sud accrochées à la terre ocre pour laisser la trace archéologique. Les murs sont pris dans leur configuration non plus comme de logiques enceintes architecturales, mais comme des mises en scène cinématographiques, façades intimes et extravagantes mises au premier plan sans aucun bruit, juste un bout de décor baroque regardant dans ses détails l’horizon comme une échappée salutaire. Des jeux de regards parcimonieux en noir et blanc pour pénétrer l’impudeur font voir un peu plus qu’un regard intérieur ou extérieur. Ce qui importe: faire advenir une façade comme essence de l’art architectural et de la culture du sud.

Françoise Benomar

Photographe et historienne de l’art